soupe-miso-champingon-algueÇa faisait longtemps que j'avais acheté le miso et les algues arame et wakame. Je me préparais mentalement, comme il m'arrive souvent, tranquillement mais surement à réaliser une nouvelle recette. C'est étrange, à chaque fois, j'ai peur de rater, de tout gâcher, de faire ça pour rien, de ne pas y arriver. Je lis et relis la recette, je regarde des vidéos sur Youtube, et un jour tout bonnement, je me décide enfin... c'est aujourd'hui que je me lance! Dernièrement, j'ai fait mes premiers sushis... j'en ai même réalisé 70 d'un coup! Ça été beaucoup mieux que je pensais. Aujourd'hui, je me suis enfin lancée dans la trop facile soupe miso! J'ai mis à tremper les algues arame pour 20-25 minutes environ (j'avais lu 10 minutes à un endroit et 30 à l'autre!). J'ai fait revenir des champignons de Paris coupés grossièrement (ça aurait été encore mieux avec des shiitakes mais qu'importe!) dans un peu d'huile d'olive. Lorsque c'était à mon goût, j'ai ajouté du bouillon de légumes bio et mes algues égouttées et coupées un peu au goût (je les trouvais longues). J'ai laissé le tout frémir sans bouillir 10 minutes pendant que je préparais le miso. J'ai pris une grosse cuillière à thé de miso que j'ai mélangé dans un petit bol avec du bouillon chaud. Moi j'y suis allée au goût, en ajoutant doucement le miso et en goûtant pour que ce soit à mon goût. Aussitôt que j'ai mis le tout dans la soupe, j'ai ajouté une cuillière à thé de sauce soya et j'ai servi la soupe.

Les algues étaient un peu comme des petites nouilles... tout le monde a bien aimé cette première expérience!

Pour ceux qui ne connaissent pas le miso, c'est une pâte de soya fermenté, un peu comme une pâte de sauce soya si on veut. C'est un condiment qui a énormément de propriétés pour la santé (le système immunitaire, la digestion, etc.) et les japonais consomment cette soupe quotidiennement. Plusieurs croient qu'ils y doivent leur longévité et une certaine résistance à la radioactivité.